Evento 2012, Il était une fois demain…

Par Raphaële Bertho

Ce billet tente de proposer une mise en perspective de l’exposition présentée cet automne lors de la biennale d’art contemporain de Bordeaux Evento: Il était une fois demain. Le thème était cette année « L’art pour une ré-évolution urbaine ». L’esprit de l’évènement était de faire de la ville un « territoire d’expérimentations artistiques » pendant une dizaine de jours afin de « favoriser les rencontres avec le public et de proposer une vision renouvelée de la cité »1. Sans devenir la ville-spectacle qu’est l’exposition universelle, ainsi que le décrit très bien Marie-Madeleine Ozdoba, la ville devient néanmoins le théâtre de sa propre représentation, de sa propre mise en fiction. C’est dans ce cadre que prend place cette exposition au titre prometteur, dont la conception complexe a pour ambition d’articuler textes, images, références économiques et architecturales et projets contemporains autour de cette question de l’utopie urbaine.

© Rodolphe Escher

Ce qui est particulièrement intéressant ici semble-t-il, c’est le fait que ces fictions projectives portant sur le devenir de la cité bordelaise ont pour objet de susciter une attente en prenant appuie sur des actions en cours de développement. S’adressant au grand public, l’exposition est partie prenante d’une volonté de créer un désir autour des projets urbains actuels, d’en faire la promotion tout en se démarquant des images photo-réalistes qui les accompagnent généralement. L’exposition, réunissant des travaux de très belle facture, est séduisante, tant par l’image que le discours qui l’accompagne. Une séduction qui donne envie de tenter d’en démonter le dispositif pour mieux en saisir les enjeux, autant politiques que visuels.

Lire la suite sur le blog Territoire des images

  1. Motivée par ce vœu pieu, la manifestation n’a pourtant pas été l’occasion de l’enthousiasme populaire annoncé, du fait notamment d’une communication certes conséquente mais finalement peu effective. Les marqueurs visuels de l’évènement envahissent la ville, une signalétique jaune omniprésente, mais difficile par exemple d’arriver à comprendre où et quand se déroulent les manifestations sur l’interface du blog dédié. []

PAGODE

Il s’agit de présenter l’état d’avancement des recherches menées dans le cadre de l’ANR Pagode. Cette dernière associe des chercheurs de l’Université Bordeaux 3, laboratoires ADES et MICA, en partenariat avec des institutions locales et une coopération internationale avec le Québec.
Notre équipe pluridisciplinaire se propose d’analyser les « quartiers durables » en tant qu’espaces d’expérimentation de nouvelles formes de gouvernance urbaine et de participation des habitants à la gestion de leur environnement.